Archive

CCP et CIF requiem Duruflé

Duruflé • avril 2013

Réunir deux chœurs pour réaliser un concert est 
à la fois un pari et une expérience unique, comparable 
à un voyage où tout est possible. Pour les membres 
du chœur, il y a rencontre, émulation, et émotion 
à faire partie pour cette occasion d’un grand ensemble 
où l’on est porté par un volume sonore plus important. 
Aussi une telle expérience demande à chacun une faculté d’adaptation non négligeable face à deux directions musicales. Du côté des chefs de chœurs c’est une 
rencontre amicale et un échange enrichissant à travers 
la recherche de l‘identité d’un projet.

Chanter ou écouter le Requiem de Maurice Duruflé 
est toujours un événement : chef-d‘œuvre de la musique française de la première moitié du XXe siècle (1947), 
il a la grande force d’allier l’inspiration mélodique 
grégorienne aux couleurs sonores infinies du grand orgue.
Les mélodies grégoriennes sont souvent reproduites presque textuellement (Introït, Agnus Dei, Lux aeterna, 
In Paradisum). Elles peuvent aussi être mélodiquement modifiées comme dans le Pie Jesu confié à la voix de mezzo solo. Dans le Sanctus, le thème grégorien est d’abord reproduit et harmonisé pour les 3 voix féminines pour se prolonger en un puissant crescendo.

Sarah Soularue (orgue)
Virginie Fouque (mezzo)


Choral varié
sur le thème du Veni Creator pour orgue op. 4
MAURICE DURUFLÉ 1902-1986 

Litanies à la Vierge noire pour chœur de femmes et orgue
FRANCIS POULENC 1899-1963

Quatre petites prières de Saint-François d‘Assise
pour chœur d’hommes a cappella
FRANCIS POULENC

Quatre motets sur des thèmes grégoriens
pour chœur a cappella

MAURICE DURUFLÉ
Ubi caritas
Tota pulchra es (pour voix de femmes)
Tu es Petrus
Tantum ergo

REQUIEM op.9
MAURICE DURUFLÉ

Read More →
CCP REGINA COELI dec2012_500x705

Regina coeli • décembre 2012

Le programme Regina Cœli  permet de découvrir de multiples facettes de la musique sacrée en France à l’époque baroque :

– Tout d’abord des motets composés sur des psaumes :
Nisi Dominus, Laudate pueri Dominum et Jubilate Deo. Chez Charpentier, ces pièces sont influencées par la musique italienne, tout comme dans ses “histoires sacrées”  (le sacrifice d‘Abraham, Judith, le reniement de Saint-Pierre) où le compositeur emprunte à l’opéra certaines constructions – alternance entre duos de solistes
et chœurs, intermèdes instrumentaux, etc.

– Deux des œuvres interprétées sont des “quinque”
ou pièces à cinq voix : Laboravi de Rameau, en écriture fuguée, et Transfige dulcissime Jesu de Charpentier.
Celle-ci est une grande fresque musicale en plusieurs mouvements enchaînés, sur un texte de dévotion non biblique, écrit par un homme d’église contemporain du compositeur.

– Enfin, la pièce de Delalande, Regina cœli, qui clôt le programme, est, à la manière de Lully ou de Dumont la miniature d’un grand motet à la française, davantage destiné à la pompe royale qu’à l’expression de la foi catholique.

 

Soprano Antonine Bacquet
Haute-contre Bertrand Dazin
Taille Damien Roquetty
Basse François Joron
Orgue positif Anne-Marie Blondel
Basse de viol Marie-Françoise Bloch
Théorbe Isabelle Auneau
Violons Paul Monteiro et Augustin Lusson

 

Read More →
CCP chant des oyseaux 2011

Le chant des oyseaux • juillet 2011

Le chant des Oyseaux est un programme sur deux périodes différentes avec des pièces de musique religieuse du XXe siècle en première partie, et des madrigaux et chansons de la Renaissance pour la seconde.

Les pièces sacrées choisies montrent plusieurs facettes de l’expression de la foi : ferveur et authenticité chez Poulenc et Villa-Lobos, expressions vocales contrastées et presque  théâtrales avec Bardos, méditation intense avec Olivier Messiaen.
La partie profane sera composée du « Chant des oyseaux » si justement  renommé, ainsi que de deux pavanes françaises « Belle qui tiens ma vie » et « Au joly boys » au rythme lent et posé, typique de cette danse de cour.
Quelques madrigaux italiens clôtureront ce programme avec notamment un exemple typique à cinq voix de Marco de Gagliano de Florence, qui rappelle l’expression imagée de Claudio Monteverdi, son contemporain vénitien.

Le choix de ce répertoire si différent entre première et seconde partie a été justifié par l’intérêt pour le chœur de découvrir et de revisiter un répertoire religieux intense et profond avec certaines pièces incontournables comme les motets de Francis Poulenc et l’exercice du madrigal et des polyphonies françaises interprétées en ensemble réduit à huit voix, signe, une nouvelle fois encore, de l’immense diversité et intérêt du répertoire vocal polyphonique.

Read More →

Lieder Fantasiestücke Romanzen • janvier 2011

L’opportunité de réaliser un programme composé d’œuvres de musique de chambre et d’œuvres vocales est apparue comme une occasion à saisir.
Le caractère populaire présent dans l’opus 102 de Schumann pour violoncelle et piano (danses, berceuse, ballades à l’esprit enjoué) se retrouve dans l’opus 145 pour chœur a cappella :
les textes employés dépeignent des scènes rurales et quotidiennes : Der Schmid (le forgeron), die Nonne (la nonne), der Sänger (le chanteur).
Ces deux opus datent de la même année 1849, période extrêmement créatrice dans la vie de Schumann.
Deux des quatre Lieder pour chœur de Schubert ont aussi cet aspect populaire par le choix des textes et leur mise en forme musicale (Die Geselligkeit et Der Tanz).
Enfin, le « Zigeunerleben » de Schumann finira le programme sur une couleur d’Europe centrale courante chez les compositeurs romantiques (Brahms, Verdi …)

Piano Sabine Ayvazian
Violoncelle  Sylvane Jonathan

 

Read More →

Sacræ barocco • mai 2010

Un programme centré sur des œuvres vocales baroques italiennes et allemandes. Claudio Monteverdi y tient une place prépondérante.  Cet immense compositeur assure la charnière entre la prima pratica de la Renaissance et l’esthétique baroque. Les motets de ce programme montrent un mélange des deux styles avec l’emploi d’une polyphonie très foisonnante caractéristique de la Renaissance. Les voix sont soutenues par la basse continue (ici réalisée à l’orgue, à la viole de gambe et au théorbe) élément constitutif en musique baroque. Monteverdi impose son langage bien personnel : dissonances expressives, décalages rythmiques, changements de tempi… soulignant à tous moments la signification des textes religieux.

Une pièce de Heinrich Schütz, en latin de style plus italien qu’allemand rappelle l’influence du maître vénitien.

Dietrich Buxthude et Johan-Sebastian Bach encadrent le compositeur italien, l’un étant le précurseur de l’autre et tous deux maîtres d’une écriture polyphonique rigoureuse et fortement expressive.

Le motet Lobet den Hern clôt le programme et rappelle une nouvelle fois que Bach a poussé à son sommet l’écriture vocale polyphonique

 Orgue Anne-Marie Blondel
Viole de gambe Mathias Ferre
Théorbe Isabelle Auneau

Read More →
Revecy venir le printans avril 2009

Revecy venir le printans • avril 2009

Programme a cappella, célébrant le retour du printemps sous toutes ses formes : de l’éclosion de la nature à la célébration de l’amour et des rencontres galantes renouvelées.
Une savoureuse balade musicale, composée d’œuvres de Clément Jannequin, Claude Lejeune, et de pièces de compositeurs plus modernes comme Claude Debussy, Florent Schmitt (A Contre-Voix) ou Marc Deranse.

Read More →
Anima nostra octobre 2008

Anima nostra • octobre 2008

Pièces de musique sacrées de Franz Joseph Haydn, Johann Michael Haydn et Wolfgang Amadeus Mozart.

« Notre âme », à chaque fois touchée à l’audition de ces pièces religieuses de la fin du XVIIIe siècle,
messe et motets composés par les deux frères Haydn, et par Mozart.
Dans chacune des pièces, on retrouve précision d’écriture entre réponses solistes et chœur,pureté de lignes et finesse du discours empruntés à l’esthétique baroque.
Dans les deux motets pour voix de femmes de Johann Michael Haydn, Beatus vir et Anima nostra, équilibre et émotion contenue au moyen d’une écriture vocale paraphrasée par celle des instruments à cordes.
Le Salve regina de Franz-Joseph et celui de son frère cadet Johann Michael pour chœur mixte encadreront ces pièces à voix égales.
Mozart a 13 ans lorsqu’il écrit la Missa brevis en ré mineur (KV 65), 20 ans quand il compose les motets Misericordias Domini, Alma Dei creatoris et Sancta Maria mater Dei.
Ave verum quant à lui, date de l’année de sa mort (1791).
Ces pièces sacrées délicates et raffinées dans leur aspect aérien sont par moments aussi teintées
de couleurs dramatiques et sombres.

AVEC
France-Pascale Chevalier, 1er violon
Fanny Lévêque, 2e violon
Liana Kharadze, alto
Fettouma Ziouani, violoncelle

Read More →
Anthems baroques anglais 2006

Anthems baroques anglais • avril 2006

Sur des textes sacrés à la gloire de Dieu et du monde qu’Il a créé dans lequel l’homme n’est que peu de chose, les musiques poignantes ou joyeuses de Henry Purcell, William Croft, Maurice Greene…, un concert donné sous la direction de Morgan Jourdain.

…Applaudissez !
Peuples, battez tous des mains,
Acclamez Dieu par un ban joyeux.
Car le seigneur, le Très-Haut, est redoutable;
Il est grand roi sur toute la terre
Il nous soumet des peuples
Et met des nations sous nos pieds.
Dieu est monté parmi les ovations,
À la sonnerie du cor, lui, le Seigneur,
Chantez Dieu, chantez !
Chantez pour notre roi, chantez !
Car c’est le roi de toute la terre, c’est Dieu.
Chantez pour le faire savoir

AVEC
Raphaël Pichon à l’orgue

Read More →
pour Amnesty internationnal 2005

Un chœur un instrument • mars 2005

Au profit d’Amnesty international un programme très original composé de pièces pour instruments solos et chœur (chœur et violoncelle, chœur et guitare, chœur et violon, et chœur et hautbois), un concert sous la direction de Didier Bouture.

AVEC
Marie Deremble, violoncelle
Marie Deremble poursuit une double carrière de violoncelliste et de chef de chœur.
Elle a étudié le violoncelle avec Michel Strauss et Emmanuelle Bertrand, et la direction de choeur avec Catherine Simonpietri et Pierre Cao. Lauréate d’un DEM de violoncelle au CNR de Boulogne-Billancourt et d’un DEM de direction de chœur au CNR d’Aubervilliers, elle a obtenu deux diplômes d’État, en violoncelle et direction de chœur.
Membre de l’ensemble instrumental “Carpe Diem”, avec lequel elle a réalisé un enregistrement en 2003 (L’Enfance du Christ, de Berlioz) et prépare un deuxième CD (La Boîte à joujoux, de Debussy), elle se produit en de nombreux concerts, à l’Opéra national d’Avignon, au Théâtre des Champs-Élysées, à la Péniche Opéra…
En 2005, Marie Deremble se produit à la Péniche Opéra dans le spectacle “Cantates de Bistrot”, musique de Vincent Bouchot, et avec l’ensemble “Carpe Diem” pour une série de concerts (La Flûte Enchantée, de Mozart).
Outre plusieurs chœurs amateurs, (le chœur “Eclats de Voix”, l’ensemble vocal “Losange”), elle dirige unensemble vocal de chanteurs professionnels, “Carpe Vocem”. Depuis 2004, elle assure la direction musicale de la maîtrise de Saint-Germain-des-Prés. Passionnée de pédagogie, elle enseigne aux conservatoires des 14e et 6e arrondissements de Paris et à l’ENM de Bobigny (93) ; elle est aussi l’auteur d’une méthode d’apprentissage précoce du violoncelle et organise de nombreux concerts pédagogiques.

Christine Martin-Culet, guitare
Christine Martin-Culet est issue de l’École normale de musique de Paris et de l’École nationale de musique de Saint-Germain-en-Laye où elle obtient ses diplômes avec les plus hautes distinctions.
Premier prix avec les félicitations du jury du concours de l’UFAM en solo et en musique de chambre, elle poursuit sa carrière de concertiste tout en enseignant au conservatoire municipal de Mée-sur-Seine. Elle a représenté la France au Festival international de
Vendôme et a été soliste avec l’ensemble “Loire Cordes”. Très intéressée par la pédagogie, elle est titulaire du diplôme pédagogique Edgar Willems ainsi que du diplômed’État de professeur de guitare. Elle donne régulièrement des concerts en solo mais également en duo de guitares ou en accompagnement d’une chanteuse lyrique.

David Braccini, violon
Après des études musicales au conservatoire de Lausanne d’où il sort avec un premier prix de virtuosité, il se passionne pour la musique de chambre en créant notamment le quatuor “Hölderlin”, avec lequel il fera de nombreux concerts. Il est régulièrement invité par des formations telles que l’Orchestre de Paris, l’Orchestre philarmonique de Radio France, l’Orchestre de l’Opéra de
Paris, l’ensemble 2E2M. David Braccinni est actuellement membre des “Archets de Paris”.

Arnaud Guittet, hautbois
Né en 1983, Arnaud Guittet reçoit en 2001 un premier prix de hautbois au CNR de Rueil-Malmaison, suivi d’un prix d’excellence dans la classe de Daniel Arrignon. En 2004, il obtient un premier prix de hautbois dans la classe de Jean-Claude Gaboulay au CNR de Paris. Il est également élève dans la classe de musique de chambre de Paul Meyer et Eric Lesage, ainsi que dans le département de formation à l’orchestre (DFO). Il se produit dans divers orchestres tels que l’Orchestre Paul Kuentz, l’Orchestre symphonique des Jeunes d’Île-de-France (OSJIF) ou l’ensemble “Intermezzo” avec lequel il a joué en soliste ; également en musique de chambre
avec le quintette “Vent d’Anges”, dont il est membre fondateur.

Read More →